L'écologie est devenue un nouveau régime, un nouveau système politique totalitaire et quasiment extrémiste, où règnent la démagogie, l'hypocrisie et la désinformation. C'est l'enfer vert !!



Les nouveaux ecolos, ce sont des voisins, des collègues de bureaux, des connaissances, qui sont toujours là à guetter le moindre "mauvais" geste écologique !  Comme dans le nouveau spectacle de Valérie Lemercier, c'est une femme allumée qui vient emmerder ses voisins de palier en pleine nuit parce qu'ils n'ont pas trié leurs piles. C'est le bobo parisien qui enfile son joli tablier Nature & Découvertes pour faire son petit compost, à base de son propre caca et d'épluchures de patates. Ce sont des documentaires style Y.Arthus Bertrand ou des films dégoulinants de démagogie bien-pensante, du style Mange Prie, aime ... et-vas-faire-ton-yoga-dans ta-yourte-en bouffant-ton-tofu-sale-hippie !

 


Il y a de quoi s'agacer, car parmi ces extremistes, ces nouveaux hippies, se cachent des individus qui, il y a dix ans, s'en foutaient éperdument de l'écologie et du respect de l'environnement. De véritables moutons de Panurge... En outre, on entend souvent que les jeunes sont souvent les plus réceptifs et engagés dans ce domaine, Mais ça me fait bien rire : Dés qu'un jeune revient de soirée entre amis ou organise une fête bien arrosée, by by les bons principes : Il n'est même plus capable de faire 3 pas pour jeter ses canettes ou mégots et balance sa bouteille en verre n'importe où.

Lorsque j'étais ouvrier agricole en Irlande, en 2001, j'avais failli en venir aux mains avec des jeunes qui jetaient leur déo dans la rivière. Cette image m'a choqué. Aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir frappé ces petites gueules d'Irish rubiconds ravagées par l'alcool !

La désinformation fait des ravages dans le domaine de l'écologie et ce, bien souvent dans un but électoraliste.  L'élection du président Hollande est un bon exemple d'achats de voix auprès des verts pour l'emporter malgré un programme inefficace et dangereux (selon moi)

 


L'écologie est avant tout une question de bon sens

 

Je n'ai jamais jeté un sac plastique dans la nature de ma vie et c'est quand même évident de se dire qu'une matiére plastique n'a rien à faire dans la nature. C'est une simple question d'éducation !

Pourtant il y en a qui ont mis du temps à la comprendre, c'est vrai.

 

L'écologie intelligente, cela consiste, selon moi, à adopter un comportement raisonnable, sans être parfait.  Changer certaines de ses habitudes (faire encore plus attention à sa conso d'eau, d'électricité, par exemple) Mais de là à rabâcher et culpabiliser toujours plus le citoyen, ça suffit.
 

Dans de nombreuses entreprises allemandes, il existe une "police" du tri, pour surveiller les mauvais comportement. Il y a sans doute un juste milieu à trouver pour faire changer les habitudes.

 

On pourrait par exemple imaginer une taxe de ramassage des ordures dont le prix varierait en fonction de la quantité de déchets que l'on jette. En partant du principe que chacun agit selon son propre interêt, cela pourrait inciter les gens à réduire leurs déchets.


 

Hyper- tri selectif (vu à Gratz en Autriche)  n'est-ce pas un peu trop ?
 
 
 
 
 
Le nucléaire
 
 
Le nucléaire a mauvaise presse, on le sait. En Allemagne, Angela Merkel a fait fermer les centrales du pays sous la pression des écologistes ayant influencé le peuple grâce aux médias. Résultat, les Allemands se retrouvent à devoir nous acheter de l'éléctricité ...
 
Pourtant le nucléaire est une excellente technologie, trés efficace et trés sure. Les accidents sont rarissimes.
 
La catastrophe de Fukushima fut terrible en terme d'image et a relancé le débat sur la surêté de cette energie. Cependant, ne n'etait  pas la centrale en elle-même qui fut à l'origine du drame, mais son implantation dans une zone à risque.
 
En France, le président Hollande a décidé de fermer la centrale de Fessenhiem, sous pretexte que celle-ci avait plus de 40 ans. En réalité, cette décision démagogique fut prise par pure objectif éléctoraliste. Il fallait faire plaisir aux écologistes pour acheter leurs voix.
En tout les cas, c'est un vrai gachis. Car cette fameuse centrale avait été totalement refaite à neuf au cours du quinquenat de N.Sarkozy. Un investissement sur l'avenir financé par l'argent public completement gâché...
 
 
 
Les panneaux solaires photovoltaiques, les voitures éléctriques
 
 
 
Les médias nous font croire que ces technologies devraient être installées partout et l'Etat distribue de genereuses aides pour s'équiper. Sauf qu'il s'agit d'une F.B.I : Une Fausse Bonne Idée.
Le silicium constituant les panneaux solaires photovoltaiques est un materiau que l'on extrait souvent en déforestant et surtout, que l'on ne sait pas recycler. c'est donc une bombe à retardement.
 
Ayant horeur de la désinformaiton, je ne vais pas en faire moi-même : Le probléme porte bien sur les panneaux solaires photovoltaiques. Les panneaux solaires servant à produire de l'eau chaude sont recyclables.
 
En tout les cas, le problème est le même avec les batteries de voitures éléctriques : On ne sait pas les recycler ! Surtout le lithium, qu'on ne trouve d'ailleurs qu'en certaines zones de la planête. Il faut imaginer le désastre écologique s'il fallait en produire à très grande echelle...
 
En substance, il faut se méfier de ce que racontent les médias et se faire sa propre opinion !
 
 
Article réalisé en collaboration avec mon ami Lionel
 
 
Retour à l'accueil