ByIkimashoo

 

 

Je me trouvais au coeur du cyclone du temps

Il charriait mes désirs, mes joies et mes peurs

Mes brèves amours naissants aux Printemps

Qui ne resistaient guère à l'hiver d'ailleurs

 

J'étais soufflé par le frénétique mouvement

De cette religion de l'instantané sans saveur

Qui ne laisse pas de place aux sentiments

Et qui venait sans cesse agresser mon coeur

 

Je plongeais malgré moi en soirées mondaines

Comme dans un bain sale et superficiel

Où flottaient les choses et les mauvaises dégaines

Qu'elles etaient loin, mes montagnes si belles

 

Je souhaitais faire durer l'instant

Il me fallait donc ralentir la vapeur

Depuis, j'ai des envies d'engagement

Et une toute autre vision du Bonheur

 

 

 Marais 8

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil