Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ikimashoo

Ikimashoo

Blog Photo & un peu +


Le monde cruel du tennis profesionnel

Publié par Ikimashoo sur 14 Mars 2007, 22:52pm

Catégories : #Sport

 

 

J'aborde ce sujet car je suis moi même pratiquant, à mon niveau, de ce superbe sport.

 

Faisons de suite une différence entre :

 

- La pratique, même réguliére, par pur plaisir d'échanger des balles.

- La pratique du tennnis en compétition

- Le tennis de haut niveau, ou profesionnel

 

C'est cette derniére catégorie qui m'interesse ici :

Petit récapitulatif pour les non-initiés : Chaque année, le circuit officiel ATP propose une sucession de tournois se déroulant partout à travers le monde. Ce sont les mêmes chaque saison. Cela permet de comparer, sur la même base,  les performances des différents joueurs d'une annéee sur l'autre, mais aussi entre joueurs de générations différentes.

Le monde du tennis de haut niveau est comme une bulle, au sein de laquelle les joueurs évoluent, avec des hauts et des bas  Personellement, ce microcosme me fascine.

Il est peu comparable avec le monde du football par exemple. Ici, on parle de confrontation d'individualités.

 

 

 

 

 

Guillermo Vilas et un jeune joueur de tennis - Julien Boutter        Photos by Ikimashoo

 

 


 

Tout d'abord, les joueurs de tennis profesionels voyagent beaucoup. Ils cotoient quasiment toutes les nationalités. C'est quelque chose que je trouve formidable, car c'est une ouverture d'esprit de chaque instant.

 

 

Ensuite, comme dit plus haut, le tennis est un sport individuel. C'est l'occasion d'observer les rapports humains au sein du circuit : Pour moi, il y a 2 catégories :

Il y a ceux qui sont réguliers dans leurs résultats (dans la victoire comme dans la défaite) et ceux dont la carrière suit un rythme cyclique de traversée du désert et de coups d'éclats ponctuels...

 

Le rapport entre les gains sur les tournois et les dépenses en billets d'avions, matériel etc... est un facteur essentiel. Il va différencier considérablement  la confiance mentale des joueurs du top 10 et celles des lanternes rouges du classement mondial.

 

Je suis quelques joueurs de mon club qui ont joué avec moi pendant mon enfance et qui sont parvenus à rentrer à l'ATP.

Evidemment, ils étaient trés doués, les meilleurs jeunes du département, de la région peut être. Pourtant, avec tant de sacrifices consentis, ils plafonnent pour la plupart dans les 500/800éme mondiaux. Ils font le métier qu'ils ont choisi mais cela peut devenir difficile à gérer : Mis à part les risques de blessures, il faut faire le choix de son calendrier de tournoi : Dépenser de l'argent pour faire un tournoi important à l'autre bout du monde et perdre au 1er tour, ca fait mal. Surtout au moral. Or, le tennis, c'est au moins 80% de mental. Les 20 % restants, à moins d'être vraiment blessé, n'influencent que peu l'issu d'un match selon moi.

 

 Photo by Ikimashoo

 

 

J'en viens à mon dernier point : Les (excellents) joueurs qui débutent sur le circuit se retrouvent tout au fond de classement. Il faut tout remonter. C'est là que, selon moi, la loi des probabilités intervient :

Certains ont de la chance et grimpent au classement en gagnant face à des joueurs de niveaux progressivement plus élevés.

D'autres, au contraire, tombent dés le départ face aux 30éme, 20 éme mondiaux. Le choc est trop brutal. Ils sont alors bloqués dans leurs progrés, car ils auraient besoin pour en faire, d'être confrontés à une evolution progressive de la difficulté.  Ils peuvent rester toute leur carriéere à galérer comme cela, sans que l'on sache vraiment si ils auraient eu le potentiel de battre un Rodger Federer...

  

  

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents