Alan Kardec

 

Le livre des Esprits d'Alan Kardec : Alan Kardec fut un homme raillé en son temps pour s'être interessé de trés prés à l'existence des esprits, de l'âme dans l'au-delà. Cet insoumis a pourtant tenu bon pour achever un livre riche et intelligible, s'adressant à quiquonque se pose des questions sur l'existence d'une vie inteligente aprés la mort.

 

 

 

  contes-recits

 

Contes et récits tirés de l'Iliade et de l'Odysée par G.Chandon : Une selection intelligente et accessible des principaux récits de la mythologie Greque. Vous serez éclairés si vous vous demandez comment Ulysse a réussi à s'enfuire de l'ile de la Calyspo pour rejoindre son royaume d'Ithaque, comment le héros Achille a affronté son "homologue" Troyen Hecor et plus encore ;)

 

 

 

Hotel.jpg

 

 

L'hôtel Hanté  de Wilkie Collins ("rival" de C.Dickens)  : Un beau récit imprégné de fantastique au coeur de l'époque Victorienne (quel raffinement ! ) J'ai beaucoup aimé également le superbe texte de Pierre de Lune, l'un des premiers romans policiers moderne. 

 

 

 

 

 Le Prophéte de Khalil Gibran : Ce fut un coup de coeur. Enfin un livre de vie qui me parle, à partir duquel je peux puiser des enseignements clairs pour ma propre vie :)  Ce livre evoque tous les thémes, avec une grande sagesse.

 

 

 

Mr-Vertigo.jpg

 

 

 Mr Vertigo de Paul Auster : Comment un jeune garçon va faire l'apprentissage de la lévitation et devenir un homme. 
J'ai beaucoup aimé, du même auteur :
Le livre des illlusions : Le narrateur part sur les traces disparues d'un ancien acteur de films muets.

 

 

 

 

 


 Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay : Une histoire émouvante et enrichissante autour de la dramatique rafle du Velodrome d'Hiver en Juillet 1942. L'auteur met en paraléle le récit d'une famille de juifs déportés à l'époque avec celui d'une famille parisienne d'aujourd'hui. Leurs destins se croisent.

 

 



 Le Vin de la Jeunesse (The Wine of Youth) de John Fante : J'avais envie de lire ce livre. D'une part car j'en ai étudié des extraits au lycée :) et d'autre part,  parce que je suis attiré par l'histoire de ces immigrés Italiens venus tenter leur chance aux USA dés le début du 20ème.

 

home-pic.jpg

 

John Fante, fils d'immigrés Italiens



Donc quelle est la trame ? Eh bien une famille d'immigrés. Papa maccaroni est un macho poseur de brique. Mamma maccaroni est cantonéee à la cuisine. 3 enfants + le chien Hugo. Une famille pauvre, catholique. Le narrateur est l'un des enfants. Il veut passer pour un dur, mais il a vraiment un bon fond. Il joue au rebelle à la messe et rêve de devenir joueur de baseball. Va t-il ? Ojala ! En tout cas, il s'agit bien d'une descritpion du rêve Américain dans toute sa splendeur.

Belle histoire sur l'enfance et transition vers le monde adulte. Ah, je ne vais pas vous raconter la fin quand même :)  mais à recommander.




  

rth.jpg



 Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé (éd Babel) : J'ai accroché terriblement au récit de cette famille Scorta - Mascalzone, née d'un événement tragique. L'origine de cette lignée d'Italiens du Sud - Sud - Sud oblige les descendants à un combat permanent pour se racheter une réputation dans leur village de Montepuccio. Ce village, ils y sont attachés, comme au soleil ardent qui s'y abat. Ils ont voulu tenter l'aventure à New York (fascinant) mais leur rêve s'est arrété à Elis Island  > Retour au village. Pour un nouveau départ ? 


Le destin des familles d'immigrés Italiens qui rêvent d'Amérique me fascine, c'est pourquoi je lirai ensuite un John Fante.

 

  Image11.jpg 

 Le Portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde : Tout l'esprit dandy, voir bohéme, incarné par le héros. Contient une phrase que j'aime beaucoup : "Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais"

 






 Cien años de soledad (Cent ans de solitude) de Gabriel Garcia Marquez : Une histoire familiale si riche, si vaste... On se perd quelque peu parmi les membres de cette famille Buendia, condamnée à une forme de déchéance, mais aussi d'élévation et de bonté envers les autres.

 

 



  
1984.jpg

 
 1984 de George Orwell & Le meilleur des mondes de A. Huxley :
  
Meilleur-des-mondes.jpg
 
 

Ces deux livres, bien qu'un peu trop fantastiques, n'en restent pas moins visionnaires (surtout pour Huxley qui a écrit ce livre en 1927)  Les hommes y sont conditionnés à être heureux, quelque soit leur metier ...  Un totalitarisme au visage souriant en quelque sorte.

 

  



Ile-aux-escalves.jpg


 L'île des esclaves, de Marivaux raconte comment ces derniers deviennnent "les maîtres de leurs maîtres", puisque ceux-ci ne savent plus rien faire eux mêmes.

  




Alchimiste.jpg 

 L'Alchimiste, de P.Coehlo m'a fait voyager et rever à travers un monde onirique.

  




975.gif

 

 Les histoires extraordinaires d'Edgar Poe. Certaines nouvelles, remplies de suspens et artistiquement trés interessantes, seraient vraiment adaptables au cinéma. 





Popcorn.jpg

 

 The Popcorn Report, de Faith Popcorn : Ecrit il y a plus de 15 ans, l'auteur y décrivait, déjà, le comportement des consommateurs des années 2000 et les réponses marketings adaptées.



 

Image7-copie-1.jpg

 

 La Peste de Albert Camus : La gestion de crise et la vie malgré tout par un grand ecrivain du XXeme.





Image3.jpg

 Le Secret des abeilles, de Sue Monk Kidd : Trés belle histoire, avec des personalités à fleur de peau et un contexte historique interessant  (le racisme dans les Etats du Sud Américain)





Image1-copie-1.jpg
 Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
(Don't shoot on the mocking bird) de Harper Lee : Dans l'Alabama des années 30, une petite fille raconte avec lucidité les evenements de sa petite ville, ses 400 coups avec son frére et le courage de son pére avocat à  défendre un homme noir accusé injustement.






Attrape-coeur.jpg


L'attrape-coeurs de J.D.Salinger. Un adolescent paumé et attachant de la petite bourgoisie New-Yorkaise est renvoyé de son collége. C'est la veille de Noel. Il fugue, traine, fait le  point sur lui et sa famille et apprend beaucoup. Le lecteur aussi. Un récit raconté avec un phrasé de ouf.


 



 20 000 lieues sous les mers. Un classique de Jules Verne, parmi les meilleurs. Malgré des passages un peu trop fournis en détails scientifiques, le suspens et l'originalité en font une lecture toujours aussi agréable.

 

 

Vers la sobriété heureuse, de Pierre Rahbi. L'auteur est un humaniste qui conteste les bienfaits de la modernité et propose un retour à un modèle de société basé sur le partage raisonné et durable des ressources. Un virage à 180° très pertinent, qui pourrait réussir à se mettre en place.

 

 

Nymphéas Noirs, de Michel Bussi (2011). Super roman qui prend pour cadre les jardins de Monet à Giverny, les peintres impressionnistes. Le dénouement est remarquable. Il faut juste noter une erreur de l'auteur dans son récit, toujours pas corrigée par l'éditeur ! Page 403 ! Ca vous evitera de caler sur ce détail comme moi !

 

 

 

Retour à l'accueil